La réglementation routière oblige d’avoir un éthylotest !

ethylotest electronique

La conduite en état d’ivresse constitue l’une des principales causes d’accidents et de décès sur la route chaque année. Afin de réduire les risques d’accident causés par l’alcool, la réglementation routière oblige les automobilistes à tous s’équiper d’éthylotest. Mais on se demande, quelle est la sanction encourue pour défaut de possession de ce dispositif. Est-il vraiment indispensable d’en avoir un ? Voyons ce que dit la loi.

Pour l’achat de votre alcootest electronique, passez par ce site.

La réglementation concernant l’obligation de posséder un éthylotest dans sa voiture

Le 1er Mars de l’année 2012, un décret concernant l’obligation de posséder un éthylotest dans sa voiture a été publié. En voici quelques lignes : «Tout automobiliste est tenu de posséder un éthylotest à bord de son véhicule. Celui-ci doit être conforme aux normes européennes et en parfait état de fonctionnement. Deux appareils sont autorisés : l’éthylotest jetable à usage unique et l’éthylotest électronique réutilisable». En effet, la sécurité routière estime que l’éthylotest est un excellent moyen pour un automobiliste qui a bu quelques verres de savoir s’il est oui ou non en état de conduire. Sachez aussi que tous les bars et discothèques autorisés à s’ouvrir entre 2 heures et 7 heures du matin sont tenu de mettre à la disposition de leurs clients des éthylotests certifiés norme NF. Pour rappel, sachez que le taux d’alcoolémie toléré pour un conducteur aguerri est de 0,5 g par litre et 0,2 g par litre pour un jeune conducteur. Notez par ailleurs que cette loi s’applique aussi aux deux-roues dont la cylindrée dépasse les 50 CC. Voilà pour le texte. Maintenant, qu’en est-il des amendes.

Allez lire : Comment faire tomber la température du corps ?

Que risquons-nous en cas de non-possession d’un alcootest dans notre véhicule ?

Au début, la loi prévoyait une amende de 11 euros pour tous les automobilistes et tous les conducteurs de deux-roues qui n’avaient pas un éthylotest en leur possession lors d’un contrôle. C’est une contravention classifiée première classe. Toutefois, il s’est avéré que cette loi n’a jamais été appliquée. Et en février 2013, elle a même été supprimée par un décret. Selon ce décret, en cas de non-possession d’un éthylotest, le conducteur du véhicule ne sera sanctionné d’aucune amende, ni d’aucun retrait de points sur son permis. En d’autres termes, seule votre conscience vous dictera si oui ou non vous devez vous équiper d’un éthylotest.

Obligatoire ou pas ?

Dès sa promulgation, la loi sur l’obligation de posséder un éthylotest a fait l’objet de nombreuses contestations, pour diverses raisons. L’une d’elle est le coût que cela engendrerait pour les automobilistes. Certes, l’éthylotest jetable ne coûte que 2 euros environs, mais si vous devez vous en procurer un à chaque fois que vous sortez en voiture, à la fin de l’année, vous verrez que l’addition sera très salée. De son côté, l’éthylotest électronique coûte près de 200 euros, voire plus. Cela représente un budget conséquent pour un automobiliste.

Bref, si vous voulez une réponse précise à la question, oui, la possession de l’éthylotest est obligatoire. Toutefois, vous ne serez pas sanctionné même si vous êtes contrôlé par les forces de l’ordre et que vous n’en possédez pas.

Allez lire : le parisien