Blockchain : une technologie de rupture à intégrer aux processus métiers

Dans un monde qui évolue à plein régime et face à l’émergence de nouvelles tendances technologiques qui redessinent l’avenir, les entreprises doivent s’adapter rapidement. Si le monde des affaires privilégiait autrefois les approches assez standard et classiques, le dynamisme actuel pousse les grands groupes ou sociétés de niche vers de nouvelles méthodes technologiquement plus avancées.

Tribune GlobalSign – Aujourd’hui, tout — de la collecte au stockage en passant par la gestion des données, sans oublier les transactions en ligne ou les interactions avec les clients — est traité par l’intermédiaire de plateformes ou de systèmes numériques. Le but : simplifier nos tâches et proposer un environnement professionnel à la fois plus sûr et sans danger.

La blockchain incarne-t-elle l’avenir ?
L’apparition de la blockchain constitue l’un des grands sujets de discussion autour des innovations technologiques actuelles. Difficile de passer à côté tant les articles en ligne sur le sujet sont nombreux sur les grandes plateformes de contenu. Ainsi, dans la liste établie par Forbes Magazine sur les 23 tendances qui secoueront le monde des affaires en 2018, la blockchain se classe au troisième rang et devrait conquérir d’autres secteurs que la banque — pour renforcer la sécurité ainsi que la maintenance et la transparence des données.

Qu’est-ce que Blockchain en réalité ?
Avant de se pencher sur la généralisation de la blockchain et la façon dont une entreprise peut l’adopter, il est essentiel de s’en faire une idée réaliste. Certes, la blockchain est étroitement liée aux monnaies numériques, sans pour autant s’y limiter.

Reuters la définit comme une base de données partagée entre plusieurs ordinateurs formant un réseau. La particularité de la blockchain tient au fait qu’une fois les données entrées dans la chaîne, elles ne peuvent être ni modifiées ni supprimées, puisque l’entrée suivante renvoie à la précédente. En d’autres termes, la blockchain est un réseau pair-à-pair qui permet d’effectuer des transactions en ligne et de les stocker. Pas besoin de contrôle centralisé ; fini les intermédiaires.

La blockchain dans votre entreprise… mais pour quoi faire ?
Certains pensent que la blockchain ne concerne que les cryptomonnaies ou les acteurs de la finance. À contre-courant de ces idées reçues, certains tablent sur un marché de la blockchain qui, en dépassant les 3 billions de dollars US d’ici 2024, s’imposerait dans les années à venir. La tendance fait son chemin dans plusieurs secteurs et entreprises qui commencent à entrevoir de nouveaux usages pour la blockchain.

Dans une infographie très utile, RubyGarage présente les avantages de la blockchain dans différents secteurs d’activité. Ainsi, les géants des médias utilisent la blockchain pour limiter la propagation de fausses informations et améliorer la possibilité pour les rédacteurs d’améliorer la diffusion de leurs contenus en mode pair-à-pair. Ce concept a notamment permis les échanges de quotas de déchets en facilitant par exemple la distribution des restes de plusieurs restaurants d’Atlanta (Etats-Unis) à des associations caritatives.

La blockchain a aussi été utilisée : dans le secteur de la santé pour résoudre les problèmes liés aux dossiers médicaux électroniques ; dans le domaine de la gestion de l’énergie pour supprimer le besoin d’intermédiaires dans les nouvelles initiatives énergétiques ; ou encore dans l’immobilier pour rendre les dossiers et transactions visibles de tous.

Comme le montre l’infographie, la blockchain peut être appliquée dans pratiquement tous les secteurs d’activité et offre les avantages suivants :
  • Gains de temps et réduction des coûts
  • Amélioration de la sécurité des entreprises et des données
  • Transparence accrue pour les utilisateurs et tiers concernés
  • Excellente tenue des dossiers et durée de conservation illimitée des informations
  • Limitation du risque de fraude
  • Utilisation possible de contrats intelligents
  • Amélioration de la protection de la vie privée
  • Décentralisation et suppression des intermédiaires
Intégration des nouvelles technologies
L’introduction de la blockchain dans l’entreprise doit être soigneusement étudiée et préparée afin de limiter les risques de perturbations. Voici quelques conseils afin que la transition de l’entreprise vers cette nouvelle technologie s’opère en bonne intelligence et sans heurts.

1.      Étudier les solutions technologiques
Plusieurs technologies sur le marché indiquent s’appliquer à la blockchain. Mais sans étude de l’implémentation et des usages réels de la technologie, l’on n’aura qu’une vision manichéenne de ses avantages et inconvénients. Discuter avec ses partenaires et d’autres sociétés de son secteur pour recueillir leurs impressions sur leur mise en œuvre de la blockchain. L’on évitera ainsi de reproduire les mêmes erreurs.

2.      Choisir son partenaire avec soin
Si la blockchain est une nouveauté pour une entreprise, ses collaborateurs risquent fort de ne pas être experts en la matière. À chacun de choisir le meilleur partenaire qui aura l’expertise et le savoir-faire nécessaires pour que la mise en œuvre des technologies de blockchain soit une réussite — sans perturber le bon fonctionnement de l’entreprise.

3.      Software-as-a-Service
Selon son secteur et ses besoins, l’entrepris peut se tourner vers des sociétés comme Amazon, IBM et Microsoft qui proposent la blockchain « as-a-service » et tiennent à disposition plusieurs études de cas expliquant comment mettre cette technologie au service des innovations.

4.      Tester la technologie
Dans la plupart des cas, l’investissement peut être conséquent : faire appel à un expert qualifié en blockchain coûte cher. Évoquer la possibilité de tester et de personnaliser plusieurs implémentations de blockchain avec le professionnel qui aura été sélectionné afin d’étudier la mieux adaptée à son entreprise. L’on mettra ainsi toutes les chances de son côté pour que son implémentation de blockchain soit à la fois personnalisée et performante, et rapproche de ses objectifs.

Même si la blockchain est souvent perçue comme un concept nouveau et peu éprouvé, dans les faits, une majorité d’entreprises à travers le monde l’utilisent déjà en partie, ou du moins envisagent de le faire. D’ici 2021, 25 % des entreprises du Global 2000 devraient avoir mis en œuvre la blockchain. La technologie a déjà fait ses preuves et devrait atteindre son potentiel maximum au fur et à mesure qu’elle gagnera du terrain dans des entreprises qui sauront exploiter sa puissance.