[COVID-19] Dernières tendances sur le télétravail

Le trafic Internet vers des sites d’emploi comme Indeed et Glassdoor augmente à mesure que les chiffres du chômage aux États-Unis se rapprochent des niveaux de la crise boursière de 1929. Les employés regardent beaucoup Netflix et, s’ils continuent à visiter des sites d’achat en ligne comme Amazon, ils naviguent plus qu’ils n’achètent.

Tribune Zscaler – Ce sont là quelques-unes des conclusions tirées d’une analyse du trafic Internet des employés des quelques 4 000 entreprises qui font confiance à Zscaler pour leur sécurité dans le Cloud. Pour remettre les choses dans le contexte, chaque fois qu’un employé d’une de ces entreprises se connecte à Internet, qu’il travaille à domicile ou au bureau, il se connecte à Internet via le Cloud de Zscaler. La plateforme de sécurité dans le Cloud de Zscaler sécurise chaque jour près de 100 milliards de connexions. Les graphiques ci-dessous montrent le pourcentage de ces connexions sur des sites spécifiques au cours des 8 dernières semaines. Dans des circonstances normales, la répartition relative des connexions vers les différents sites reste généralement constante. On observe ci-après que des changements majeurs commencent à apparaître à compter de la mi-mars, en lien avec les mesures de confinement et le télétravail.

Les sites d’emploi ont connu les pics les plus spectaculaires

La semaine dernière, 5,2 millions d’Américains ont déposé une demande d’emploi, ce qui porte à 22 millions le nombre total de chômeurs sur quatre semaines. Si l’on ajoute les 7 millions de travailleurs qui étaient au chômage avant la pandémie COVID-19, le taux de chômage réel approche le chiffre stupéfiant de 18 %. Il n’est donc malheureusement pas surprenant que les employés qui ont la chance d’avoir un emploi et qui travaillent à domicile visitent les sites d’emploi (par exemple, Dice, Glassdoor, Naukri) et les plateformes d’apprentissage en ligne (comme Coursera) cinq fois plus qu’en temps normal, alors que l’incertitude économique et la possibilité de perte d’emploi se profilent à l’horizon. L’ironie, bien sûr, est que les offres d’emploi elles-mêmes sont nettement moins nombreuses : Indeed indiquant que les nouvelles offres d’emploi ont diminué de 49 % par rapport à l’année dernière. Ces données sont particulièrement intéressantes si l’on considère que la plupart des personnes qui ont effectué des recherches sur ces sites via Zscaler le font à partir de leur ordinateur portable professionnel et sont probablement pour la plupart des salariés.

En ce qui concerne les achats en ligne, le trafic sur Amazon, qui éclipse tous les autres sites de vente au détail, a pris un léger coup ces dernières semaines. L’expédition est retardée de plusieurs semaines et les articles les plus populaires sont souvent en rupture de stock. Des sites comme Flipkart, qui appartient à Walmar, en Inde, ont suspendu la livraison. L’utilisation de PayPal a chuté, ce qui indique que les consommateurs continuent de naviguer mais ne concluent pas leurs achats en ligne.

COVID-19 et télétravail

Avec les mesures de confinement prises dans divers pays et états du monde, les outils collaboratifs sont devenus essentiels pour les employés qui ont besoin d’interagir avec leurs collègues. Le principal bénéficiaire a été Zoom, qui propose désormais sa solution gratuite jusqu’à 100 participants pour une durée maximale de 40 minutes à chaque réunion virtuelle. En plus des réunions d’affaires, nous avons tous vu des exemples de réunions Zoom qui se substituent virtuellement aux réunions familiales.

Malgré la montée en puissance de Zoom, Microsoft domine toujours le marché des outils collaboratifs avec Microsoft Teams.

Les médias sociaux en baisse

Le trafic sur Facebook et Instagram est en baisse depuis la mi-mars. Une explication possible est qu’avec le confinement, il n’y a pas de photos de vacances à poster, pas de photos de dîners avec des amis, pas de photos des enfants à leurs matchs de foot ou à leurs spectacles de danse…

Par contre, les employés regardent davantage Netflix sur leurs ordinateurs professionnels tout en travaillant à domicile. Avant la pandémie, au bureau, le streaming musical sur Spotify se faisait plus discret, mais était plus populaire.

L’utilisation de BitTorrent a augmenté, indiquant que des employés pourraient télécharger des contenus piratés souvent mélangés à des logiciels malveillants. Les employés ont tendance à faire plus attention à ce qu’ils téléchargent au bureau et à prendre plus de libertés à la maison. Les entreprises doivent ainsi s’assurer que des politiques cohérentes sont appliquées quel que soit l’endroit où les utilisateurs se trouvent.

No votes yet.
Please wait...