D-Link dévoile un kit caméra tout-en-un permettant de dépister la fièvre

D-Link annonce le lancement de son kit caméra DCS-9500T, qui offre une large gamme de fonctionnalités innovantes pour détecter la température de la surface de la peau.

Communiqué – D-Link, leader du marché des solutions de surveillance, annonce le lancement de sa toute nouvelle caméra de dépistage de température de groupe. La caméra DCS-9500T est dotée d’une technologie unique basée sur l’IA, offrant une précision de qualité médicale en temps réel de ± 0,3° C, ainsi que d’une technologie de reconnaissance faciale intuitive, intégrée au logiciel de gestion du système.

La solution de dépistage de la fièvre est compatible ONVIF, ce qui facilite son intégration dans les systèmes existants. De plus, la caméra prend en charge la fonction PoE, ce qui la rend encore plus flexible pour une installation facile dans de plus grands espaces tels que les universités, les aéroports et les hôpitaux.

Fonctionnalités principales 

  • La mesure simultanée des températures d’un maximum de 30 personnes en temps réel, dans un délai de 30 ms
  • Un double objectif comprenant un capteur thermique haute résolution (400 x 300 pixels) et un capteur CMOS Full HD (1920 x 1080 pixels)
  • Une précision de la température de ±0,3 °C
  • Une alarme sonore et 2 interfaces de sortie d’alarme
  • Des instantanés de lecture de la température
  • La reconnaissance faciale
  • Des alarmes pour les personnes connues (identifiées dans une base de données préchargée)
  • La possibilité de définir une plage de température
  • Des recherches de température
  • Le logiciel de gestion peut gérer jusqu’à 32 caméras simultanément

La DCS-9500T est conçue pour la détection rapide des températures de la surface de la peau pour un dépistage préliminaire dans les lieux publics. Elle ne mesure pas les températures corporelles réelles, qui devraient être confirmées à l’aide d’appareils de mesure cliniques. Il est important de vérifier les lois et réglementations locales concernant le déploiement et l’utilisation de ce type d’équipement.

La fonction de reconnaissance faciale nécessite une base de données d’identification d’images faciales préchargée qui peut faire l’objet d’un consentement de la part des personnes reconnues. L’utilisateur final assume l’entière responsabilité de la conformité aux lois locales applicables.

L’utilisation de matériel audio ou vidéo pour enregistrer l’image ou la voix d’une personne sans qu’elle le sache ou sans son consentement est interdite dans certains pays ou juridictions. L’utilisateur final assume l’entière responsabilité de la conformité aux lois locales applicables.

No votes yet.
Please wait...