La fiche métier d’aide-soignante

Dans le monde de la santé, les aides-soignantes assurent surtout un rôle d’assistance. Elles ne donnent pas de médicaments ni ne prodiguent de soins médicaux en dehors du changement de pansements et des prises de paramètres vitaux. Par ailleurs, leurs autres missions concernent l’entretien des lieux et du matériel de soins. Néanmoins, elles occupent une place primordiale dans la structure hospitalière. On peut même affirmer qu’elles sont les professionnelles de santé les plus proches des patients.

Si vous voulez tout savoir de la formation aide soignante, c’est ici.

Si vous envisagez une carrière d’aide-soignant, vous avez besoin d’être informé sur les différents aspects de ce métier afin de vous décider définitivement.

Comment devenir aide-soignant ?

Pour prétendre à la fonction d’aide-soignant, il faut être titulaire d’un diplôme d’Etat d’Aide-Soignant (DEAS). Le diplôme s’obtient à la suite d’une formation continue d’au moins 10 mois dans une Institution de Formation des Aides-Soignants (IFAS), à laquelle on ajoute des formations complémentaires comme la prise en charge de la personne âgée démente, l’accompagnement de fin de vie, etc.

Par ailleurs, il faut savoir que cette formation est subordonnée à l’admission à un concours dont l’adhésion est fixée à un âge minimale de 17 ans. A priori, aucune autre disposition n’est requise pour participer à ce concours.

En dehors de cette exigence d’ordre académique qu’est l’obtention d’un diplôme, la volontaire doit disposer d’un certain nombre d’aptitudes et mener une vie saine. En effet, une aide-soignante doit faire preuve de beaucoup de patience et de professionnalisme, être dévouée et discrète et pouvoir tisser rapidement des liens.

à Voir aussi : liberation

Quelle est la mission d’une aide-soignante ?

L’aide-soignante a pour rôle principal d’aider les patients à effectuer des tâches quotidiennes que sont la toilettes, l’habillement, la prise de repas et les promenades. Elle se charge également de l’accueil des personnes malades à l’hôpital et veille à leur épanouissement et à leur bien-être tout au long de leur séjour.

En plus de cette mission d’assistance et de garde, l’aide-soignante remplit des fonctions de sécurisation des biens et des personnes, et des activités d’entretien. Car, l’hygiène et la sécurité sont des notions à prendre en compte sérieusement dans un environnement sanitaire. A cet effet, la mission d’une aide-soignante revêt une importance capitale et consiste à assainir les lieux et à entretenir le matériel de soins.

En outre, pour ce qui est des personnes à mobilité réduite, l’aide-soignant est autorisée à les accompagner dans leurs déplacements. Il les aide entre autres à s’asseoir, se nourrir et à sortir du lit. Dans ce cadre, son rôle s’étend à quelques tâches comme le changement de la literie et du linge ainsi que le nettoyage et le rangement des chambres et des espaces de vies.

Le salaire d’une aide-soignante

La rémunération mensuelle moyenne des aides-soignantes équivaut généralement au smic, entre 1118 euros et 1600 euros, et peut dans certains cas le dépasser. De façon générale, le salaire dépend du grade et de l’échelon, et il progresse avec l’ancienneté. Cependant, il faut savoir que des primes et des indemnités peuvent s’ajouter au salaire.

De plus, les perspectives d’emplois sont assez bonnes en ce qui concerne ce métier, puisque chaque année plusieurs postes se libèrent.

à Voir aussi : Utile pour conserver ses aliments, voici le déshydrateur