Voitures électriques : la baisse du bonus à l’achat acté !

Le montant du bonus écologique sera divisé par deux pour les entreprises, et supprimé pour l’achat de tous les modèles haut de gamme. En 2021, le bonus sera aussi moins élevé pour les particuliers.

Actuellement fixé à 6 000 euros, le montant du bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique sera revu à la baisse en 2021 et 2022, a annoncé le ministère de la Transition écologique et solidaire, qui prend en compte la baisse des prix de ce type de véhicules.

Les automobilistes se retrouvent donc dans une situation oppressante avec d’un côté un malus en forte hausse pour les voitures thermiques, et de l’autre côté, un bonus en baisse pour les voitures électrique… dur d’être automobiliste en France !

6 000 euros pour un véhicule électrique de 45 000 euros maximum

En 2020, le dispositif à destination des particuliers pour l’achat d’une voiture électrique neuve restera identique, à condition que le prix de ce modèle ne dépasse pas les 45 000 euros. Au-delà de ce tarif et jusqu’à 60 000 euros, le bonus passera à 3 000 euros. Ce nouveau barème touchera ainsi les acheteurs de certaines Tesla et d’autres voitures électrique haut de gamme. Les grands SUV familiaux et les sportives électriques sont ici clairement visés (moyenne des tarifs à 80 000 €), pour favoriser les petits modèles.

Par contre, les bonus pour l’achat d’un deux-roues électrique (900 €) ou d’un vélo électrique (200 €) ne bougeront pas en 2020. Au total, le gouvernement consacrera 400 millions d’euros au bonus écologique.

3 000 euros de bonus pour les entreprises

Le coup de massue se fera surtout sentir l’an prochain pour les acheteurs professionnels étant donné que le bonus pour l’achat d’une électrique ne sera plus que de 3 000 € dans ce cas. La raison avancée est que les sociétés disposent déjà d’avantages fiscaux liés à ce type de véhicule (exonération de TVS).

De nouvelles baisses du bonus en 2021, puis 2022

Cette baisse n’est que la première d’une longue série, jusqu’à l’épuisement quasi total des bonus pour l’électrique : ainsi, dès 2021, le bonus passera à 2 000 euros seulement pour les entreprises, et à 5 000 euros pour les particuliers. L’année suivante, il ne sera plus que de 1 000 euros pour les entreprises et de 4 000 euros pour les particuliers.

Reste à voir si les tarifs des voitures électrique baissera ou non dans un avenir proche ! Car s’il en prend en compte les prix très élevés et l’autonomie très limitée, ce n’est pas gagné pour le décollage du secteur sans incitation fiscale… surtout que l’on ne sais pas si l’électricité au bornes de recharge sera taxée à terme ou non. Le coût de l’électricité domestique ne cesse d’augmenter en parallèle.

No votes yet.
Please wait...