Barbier, un effet de mode ?

La barbe est devenue l’attribut mode par excellence. Elle a fait son retour entre 2013 et 2015 avec l’arrivée de la mode « Hipster », ce style masculin urbain, à contre-courant. 5 ans que la barbe reste à la mode, autant dire une éternité ! On en trouve de toute sorte et de toutes tailles. Qu’elle soit courte ou longue, fine ou drue, elle demande un véritable entretien et les hommes en prennent souvent grand soin.

Proposer une offre étoffée : le plus du barbier

Les barbiers se sont développés un peu partout tant à Paris qu’en région. Ce métier, tombé longtemps en désuétude, est revenu en force depuis 5 ans environ. Les barbiers ont étoffé leur offre pour séduire leur clientèle. Ils ne se contentent plus de la simple taille de la barbe au coupe-chou ou aux ciseaux, mais ont aussi rajouté des épilations et des soins complémentaires. On y trouve des soins à l’huile, des massages, des serviettes chaudes sur le visage. Un délice auquel les hommes ne sont pas insensibles.

Le barbier sait guider son client sur le style qui lui conviendra le mieux. Une barbe dégradée, courte, le bouc ou la barbiche. À moins que vous ne préfériez des styles plus marqués type l’ancre (moustache et barbe qui prennent la forme d’une ancre) ou la Van Dyke (moustache drue et bouc) ou carrément le style ZZ Top. Le choix est vaste.

Instaurer une relation privilégiée

Les barbus ont tendance à déserter les salons de coiffure au profit des barbiers. Pourquoi ? Car être barbier est une spécialité. Les produits proposés ne seront pas ceux des salons de coiffure. Les clients sont souvent très attachés à « leur » barbier et s’y sentent plus à leur aise que chez un coiffeur. Les soins proposés sont bien spécifiques et particulièrement adaptés à leur épiderme fragilisé par les rasages. Ce lieu leur étant uniquement destiné, ils en viennent à tisser une relation privilégiée avec leur barbier. Ce dernier connaît leur problématique, comprend leur souhait et ne s’applique pas à leur imposer un style trouvé dans un catalogue.

Apprendre à entretenir sa barbe soi-même

Que l’on pousse les portes du barbier ou non, il faut toujours entretenir sa barbe entre 2 visites. Qu’elle soit de 3 jours ou de 40 cm, elle demande toujours de l’entretien. Une barbe courte ne nécessitera pas la maîtrise du coupe-chou, mais imposera au moins un bon rasoir électrique. Avant tout, il faut hydrater la peau sous la barbe au risque de ressentir une sensation d’inconfort, de sécheresse et de tiraillement. Sans hydratation, le port de la barbe peut devenir désagréable. Une peau hydratée vous permettra de ressentir plus de confort après le passage du rasoir électrique.

Une barbe mal entretenue se voit dans la qualité du poil qui sera rêche et terne. Pour y remédier, vous pouvez utiliser une huile à barbe qui servira à nourrir et hydrater autant la peau que la barbe. Le baume à barbe aura un effet plus coiffant grâce à la cire qu’il contient. Les produits se sont adaptés aux besoins des barbus et on trouve des soins d’hygiène spécifiques tels que des shampoings aux huiles essentielles et aux vitamines à utiliser environ 2 fois par semaine.