Les indispensables de la sécurité pour les éditeurs d’application

Les éditeurs d’applications en quête de célébrité font toujours leurs recherches et étudient tous les secteurs possibles — qu’il s’agisse de créer des solutions professionnelles ou de concevoir des applications ludiques. Peu importe le projet, la cybersécurité doit rester prioritaire. Il s’agit en effet de créer des applications qui ne mettent pas le consommateur en danger.

Tribune GlobalSign – Même si la tâche n’est pas aisée, l’adoption des bons réflexes dès le début permet aux éditeurs d’aborder le processus plus facilement.

Tester ses logiciels

Les éditeurs d’applications mobiles doivent être prêts à tester (et re-tester) tous les logiciels utilisés. C’est l’une des étapes cruciales de tout processus de développement. Et pas question de la sauter ! Avec des milliers de nouvelles applications produites chaque jour, les éditeurs ne peuvent se permettre de faire l’impasse sur les tests. Après tout, quel intérêt y a-t-il à sortir une application non sécurisée si nos concurrents nous prennent déjà de vitesse ?

Il est important de ne pas se préoccuper de la concurrence, mais de prendre le temps nécessaire pour effectuer les tests.

Avec les API, miser sur la bonne stratégie de sécurité

Encore une étape à ne pas prendre à la légère, car le développement d’applications mobiles et les API restent intimement liés. Pour qu’une application mobile soit correctement protégée, les API doivent aussi être sécurisées. Ce sont elles qui contrôlent le flux de données entre différents tiers. Or, faute de sécuriser leurs API, les entreprises s’exposent à bien des ennuis. Les API constituent un intermédiaire essentiel et doivent être traités comme tels.

Penser aux données des clients

Les applications mobiles nécessitent d’autres formes de stockage que les applications Web classiques. Les quantités de données et de code en jeu sont en effet largement supérieures. Plus la quantité de données stockées est importante, plus le terminal devient vulnérable.

Les solutions conçues par les développeurs d’applications mobiles doivent épargner toute vulnérabilité inutile aux utilisateurs. Or, les tactiques qui ont fait leurs preuves pour sécuriser les applications Web ne peuvent tout simplement pas être transposées aux applications mobiles. Les solutions de sécurité doivent être conçues pour le monde mobile.

Prendre les mesures appropriées

N’importe quel développeur d’applications expérimenté le confirmera : la sécurité doit être instaurée AVANT de lancer une application grand public. Les processus d’authentification adéquats doivent également être établis avant que le public n’accède aux applis.

Les entreprises doivent à tout prix éviter de confier cette étape à des développeurs inexpérimentés. Les technologies d’autorisation ont considérablement évolué et il est compliqué de doter une application des bons outils d’identification et d’authentification. C’est d’ailleurs ce qui distingue les excellentes applications de celles qui finissent aux oubliettes.

Prendre le temps de sécuriser les connexions réseau backend

Les API des applications doivent pouvoir accéder aux serveurs cloud — qu’il s’agisse des vôtres ou de serveurs cloud de tiers. Et si le backend n’est pas correctement sécurisé sur ces connexions, les utilisateurs sont en danger.

Ne pas négliger la sécurité, ce serait une énorme erreur. Faute de dispositifs appropriés pour bloquer l’accès des utilisateurs non autorisés, les choses peuvent dégénérer – permettant à n’importe qui de lancer une attaque de n’importe où. Les mesures de sécurité appropriées doivent être prises pour que les informations sensibles qui transitent d’une base de données à l’autre soient protégées à chaque instant.

Intégrer la sécurité dès le départ

La sécurité ne s’arrête jamais ; les développeurs doivent en permanence tenir compte de cette réalité. S’ils n’en font pas d’emblée leur priorité absolue, les éditeurs s’exposent à des dommages irréversibles.

Jouer la carte de la prévention. Le code source recèle une part considérable de vulnérabilités. Malheureusement, les entreprises ne sont pas toujours prêtes à investir là où il faudrait. Or, sans front commun de la part des entreprises et éditeurs, ni démarche pour aborder le processus avec le niveau d’importance requis dès le début, les erreurs de développement risquent de se multiplier.

Aller de l’avant

Pour tirer leur épingle du jeu, les éditeurs d’applications doivent avoir la sécurité à l’esprit en permanence. Étudier le sujet, en apprendre un maximum et travailler dessus jusqu’à ce que la sécurité fasse partie intégrante de son processus, sont les maîtres-mots. Sans cela, cela pourrait coûter cher à l’entreprise…

Les développeurs peuvent aussi utiliser des certificats de signature de code afin de signer numériquement les applications et logiciels distribués sur le web.

No votes yet.
Please wait...