Que vaut vraiment le nouveau pèse-personne de SEGA ?

Vous avez déjà sûrement entendu parler de la nouveauté chez SEGA. La célèbre marque nippone de jeux vidéo innove en rapportant  à ses clients la célèbre console SEGA Saturne sous la même forme, mais en tant que pèse-personne.

Pendant des années, plusieurs joueurs ont adulé la superbe console de jeu, et en ont la nostalgie. C’est donc pour leur rappeler ces bons moments que depuis 13 avril l’appareil est sorti. Toutefois, même si la forme a de l’intérêt, qu’en est-il du produit en question ? Nous essayons d’y apporter des réponses.

Pourquoi ça fait autant parler ?

Si vous aviez connu la SEGA Saturne dans ses grandes années de gloire, la réponse à cette question, serait certainement claire dans votre tête. En effet, on pouvait jouer aisément à des jeux comme Radiant Silvergun avec des contenus plus ou moins superbes à l’époque. C’est d’ailleurs cela qui cause cet engouement autour de la chose.

En plus, c’est une collaboration épique entre deux géants du Japon. À savoir, Tanita spécialisé dans la production de pèse-personne de tout genre, et SEGA qu’on ne décrit plus. Il a bercé l’enfance de plusieurs geeks.

Que peu faire concrètement cet appareil de mesure ?

Le pèse-personne SEGA Saturne est un appareil de qualité médicale. Avec elle, vous pouvez déterminer votre masse corporelle en général afin de savoir ce qu’il en est de votre statut sanitaire. Pour plus de précision, d’autres mesures sont encore possibles. Nous avons par exemple, la détermination de votre IMC, le calcul de la masse musculaire, de la teneur en eau, (à la méthode d’un impédancemètre) de la quantité de graisse dans le corps. Tout ceci avec une grande précision.

Qu’a-t-il de spécial ?

C’est en quelques sortes un bon allié de tous les jours. Figurez-vous que cette machine enregistré vos pesées au quotidien. Cela lui permet de vous donner le nécessaire pour un suivi de votre évolution ou régression, sur le chemin de la gestion de votre poids. En plus, il est capable de reconnaître plusieurs utilisateurs en du suivi de plusieurs personnes à la fois. Tout ceci pour une coquette somme de 6000 yens, soit 50 euros.

 

Source