Devez-vous acheter un détecteur de monoxyde ou un détecteur de fumée ?

Souhaitant être en conformité et dans les règles de sécurité, on confond souvent le détecteur de fumée avec le détecteur de monoxyde de carbone. En effet, si le premier est obligatoire le deuxième ne l’est absolument pas ! Pour le détecteur de fumée (DAAF), que vous soyez locataire ou propriétaire, celui-ci est obligatoire depuis 2015 et de plus, il doit être conforme au normes en vigueur. C’est à dire à la norme EN 14604. Si vous êtes locataire, l’achat d’un détecteur incombe au propriétaire. Bon à savoir : l’installation d’un détecteur dans les parties communes d’immeubles d’habitation est interdite.

Pour comprendre la différence entre ces 2 détecteurs :

  • Détecteur de fumée : Détecteur également appelé DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée), il est celui qui est obligatoire dans tout logement. Son fonctionnement est simple, il émet un faisceau de lumière vers un récepteur photoélectrique qui, lorsque la fumée pénètre dans sa « zone » , se déclenche automatiquement par une alarme. Très efficace et bon marché (entre 20 et 50€ en moyenne pour les versions homologuées).
  • Détecteur de monoxyde de carbone : Ce détecteur n’est pas obligatoire dans les logements, mais fortement conseillé ! Car, par rapport à la fumée qui elle, est détectée facilement, le gaz de combustion, lui, ne l’est pas et provoque beaucoup de décès. En effet, ce gaz n’a pas d’odeur et vous « endort » doucement sans vous en rendre compte jusqu’au coma ou voir le décès ! Même non homologué et aussi performant, ces détecteurs sont très fiables à l’utilisation.
    L’intoxication au monoxyde de carbone est le plus souvent dû à une mauvaise évacuation des gaz de combustion ou à l’absence d’une bonne ventilation dans la pièce. Les appareils en causes sont souvent les chaudières à bois, charbon, gaz ou fioul. Mais aussi les cheminées, poêles, chauffages d’appoint.

Reconnaitre les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone :

  • Très couramment, les maux de têtes
  • Souvent des nausées
  • Accompagnement d’une fatigue anormale
  • Vertiges et perte de connaissance (en cas d’intoxication aiguë)
  • et plus rarement, le coma ou le décès.

En conclusion, n’hésitez pas à vous procurer les 2 détecteurs. Le détecteur de fumée pour les départs de feux et le détecteur de monoxyde pour les gaz CO.

Ou trouver des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone

Pensez aussi à vous munir d’un ou de plusieurs extincteurs (2 ou 6kg) à poudre « ABC » pour votre domicile. Cela permettra en cas de départ de feu de pouvoir l’éteindre dans l’instantané. N’hésitez pas à vous procurer un modèle d’extincteur homologué comme celui-ci.