Rouler à l’éthanol E85 – Quelle voiture Flex-fuel en 2021 ?

Pour profiter du prix bas de l’E85 (0,70 € / litre ne moyenne) avec une voiture homologuée d’origine (sans boitier additionnel ni transformation donc), il faut s’orienter vers une voiture essence Flex-fuel.

Cette dernière acceptera alors de rouler avec du Super normal (95 ou 98), du E85 ou bien un mélange essence / E85 ! Pratique d’utilisation, à vous les économies. Le fonctionnement du moteur est alors optimisé, et le circuit de carburant adapté pour supporter l’éthanol qui est très corrosif et peu lubrifiant par rapport à l’essence conventionnelle.

En 2018, à la suite des hausses importantes des carburants standard, l’E85 affiche une croissance en hausse de 55 % !

Acheter une auto Flex-fuel neuve en 2021

En 2020, trouver une auto Flex-fuel de série n’est par contre pas évident…pour la bonne raison qu’aucun modèle Flex-fuel neuf n’est vendu en France désormais.

Par contre, bonne nouvelle annoncée chez Ford : le constructeur, qui a été l’uns des pionniers du Flexfuel dès 2005, vient d’annoncer son grand retour en 2019 sur ce marché porteur avec le SUV compact Kuga Flexifuel 1.5  Flexifuel 150 ch (BVM6 ou BVA6). Ce nouveau modèle sera commercialisé en France dès juin 21019, comptez 29 100 € en finition Titanium, 31 000 € en définition sportive ST-Line, 34 250 € avec la griffe haut de gamme Vignale. En parallèle, près de 7 Français sur 10 souhaitent que les constructeurs automobiles proposent des modèles de série au Superéthanol E85.

Fiscalement parlant, le Flexfuel est intéressant étant donné qu’un abattement de 40 % s’applique sur le taux de CO2 par kilomètre. Le véhicule restera pourtant compatible avec les carburants : Superéthanol E85, E10, E5 et SP98.

La Ford Kuga Flexifuel est un véhicule Flex Fuel, ce qui signifie qu’il est capable d’adapter automatiquement son fonctionnement selon le carburant utilisé, y compris en mélange dans n’importe quelle proportion, dans un seul et même réservoir. L’E85 est un carburant contenant jusqu’à 85 % de bioéthanol en volume et 15 % d’essence en volume. Le bioéthanol permet de réduire les émissions nettes de COde 70 % en moyenne par rapport à l’essence fossile.

Le Superéthanol E85 est proposé à la pompe à 0,68 € le litre en moyenne contre 1,54 €/l pour le E10 et 1,50 €/l pour le gazole*. De quoi faire augmenter son pouvoir d’achat en respectant la nature !

*Prix moyens France relevés en février 2019.

Acheter une auto Flex-fuel d’occasion

En occasion, vous aurez le choix entre plusieurs modèles ayant fait leurs preuves. Ainsi, de côté de chez VW, il existe la Golf Multifuel (la vente en concession est interrompue dans l’attente d’un nouveau bloc moteur répondant aux dernières normes de pollution). Chez les autres marques, vous pourrez trouver les modèles suivants :

  • Citroën C4
  • Dacia Sandero et Duster
  • Ford Focus et C-Max
  • Peugeot 307 et 308
  • Renault Clio, Mégane et Scénic

Ces modèles d’occasion ne seront pas plus chers que leurs homologues essence ! Profitez-en pour rouler à pas cher grâce au E85 🙂

Opter pour une homologation via boitier E85

Les boîtiers E85 agréés sont la seule solution légale en seconde monte. A ce jour, deux homologations ont été accordées à la société BioMotors et une à la Flexfuel Company. Pour BioMotors, elles concernent des boîtiers destinés aux essence de 14 CV maxi à injection indirecte et répondant aux normes Euro 3 ou 4 (années 2001 à 2010). Chez Flex-fuel Company sont concernés les modèles à injection directe de 8 à 14 CV aux normes Euro 5 ou 6. D’autres boîtiers sont en cours de tests par l’UTAC.

De 800 à 1400 €, ils sont rentabilisables en un an environ. Pour la plupart des voitures, dotées de 3 ou 4 cylindres, il faut compter de 800 à 1000 € pour les moteurs à injection indirecte (forfait tout compris avec pose, garantie, démarches pour faire modifier la carte grise et divers réglages), et de 1200 à 1400 € pour les blocs à injection directe. Si vous optez pour un roulage sans modifications techniques avec un mélange de Super sans-plomb et de E85, pensez à vérifiez que tous les paramètres du véhicules sont bons via un diagnostique OBD et qu’il n’y a pas de voyant.

Étant donné que l’E85 coûte environ deux fois moins cher à la pompe que le SP95-E10, les kits les plus onéreux peuvent être rentabilisés dès 25 000 km en moyenne. A savoir : avec un boîtier homologué, on peut désormais obtenir une carte grise portant la mention FE (Flex-fuel) au lieu de ES. Dans ce cas, elle est gratuite dans la grande majorité des régions et à – 50% en Bretagne et Picardie (plein pot dans le Centre-Val de Loire).

Une Audi d’occasion pour rouler en flexfuel ?

Même les marque premium Allemandes s’y mettent au biocarburant ! Aujourd’hui, il est facile de dénicher une audi flexflel d’occasion. Cette dernière fonctionne aussi bien à l’essence qu’au bioéthanol (E 85), et ce, qu’elle que soit la concentration de bioalcool dans le carburant. Il est alors possible de mélanger à sa guise selon les disponibilités des carburants sans prise de tête. Pratique. Voyons donc le modèle A4 2.0 TFSI flexfuel sortie en 2009 en détail…

Petit zoom sur le moteur quatre cylindres 2.0 TFSI flexfuel : doté du système Audi Valvelift et d’un système Start-Stop, il offre un couple de 320 Nm entre 1500 tr/min et 4200 tr/min et dispose d’une puissance de 180 ch pour une accélération de zéro à 100 km/h en 7,9 secondes et atteint 236 km/h en vitesse de pointe. Pas mal non ? Cerise sur le gâteau, le bioéthanol a un bilan CO2 avantageux de 75% par rapport à un carburant SP de base. La surconsommation liée à l’éthanol varie entre 20 et 40 %. Le moteur a été revu au niveau des sièges de soupapes rapportés afin d’éviter tout risque de corrosion lié à l’éthanol à long terme.

Un véhicule acceptant d’origine le Supérethanol-E85 n’entraine généralement pas de surcout à l’achat, contrairement aux modèles électriques affichés à des prix excessivement hauts par rapport à leurs homologues thermiques. Ils sont aussi pratiques, avec un seul réservoir, ils acceptent le mélange de tous les carburants, et nécessitent le même entretien type que les non flexfuel (seules les vidanges sont plus rapprochées).  Mais ce n’est pas tout ! En outre l’avantage sérieux à la pompe du fait du faible cout de l’E85, un véhicule flexfuel d’usine donne droit à une exonération des frais de carte grise (de 50 à 100% selon les régions), ainsi qu’à un abattement de 40% sur les émissions de CO2 pour les véhicules émettant moins de 250g CO2/km pour le calcul du malus écologique.

Rating: 3.4/5. From 60 votes.
Please wait...